L??USL poursuit sa re-évolution

26.12.2010

Qui parmi les personnes qui ont officialisé le 13 décembre 1897, le premier règlement  des activités de l’Union des Sociétés Lausannoises, aurait pensé que celle-ci franchirait le cap de la première décennie du 21ème siècle ?

 

Les dernières feuilles du calendrier 2010 qui tomberont sous peu, nous rappellent que la fin de l’année approche, laissant derrière la satisfaction du travail accompli par chacune de nos 320 associations membres  et la joie d’avoir participé au développement et à la richesse de la vie associative, culturelle, sociale, sportive, économique et humaine de Lausanne et sa région.

 

Le pont, établi entre vous les associations, votre comité et l’ensemble des membres de la Municipalité, a été solide. En 2010, l’USL a été invitée à participer à la réflexion et élaboration de la mise en place du « Conseil et des commissions scolaires [BS1] », structure insuflée dans le canton par la Conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon, responsable du DFJC, afin de favoriser l’insertion de l’Ecole dans la vie locale et favoriser l’échange, l’écoute, le dialogue  et la compréhension entre les différents partenaires.

 

Pour le municipal Oscar Tosato chargé de la Direction de l’enfance et de la jeunesse, le Conseil des Etablissements scolaires est  une occasion inédite de remettre « l’école au milieu du village » et pour les parents, ainsi que pour le comité de l’USL, représenté par la vice-présidente Mariela Muri Guirales, cette participation est une belle occasion de pouvoir s’impliquer et se positionner en tant que partenaires directs de la vie lausannoise.

 

La vie associative versus politique ou développement durable, pouvons-nous nous en passer dans un monde globalisé ?

 

Le billet du Président de l’USL à l’occasion de la votation communale du 26 septembre au sujet de l’initiative sur la « Suppression de l’impôt sur les divertissements [BS2] » et la participation active d’une bonne partie de nos membres tout au long de la campagne, que c’est soit pour le OUI  ou pour  le NON, a démontré clairement que nous ne pouvons pas toujours dissocier la politique de la vie associative et vice-versa. Si le principe du développement durable consiste à développer les activités économiques et sociétales en tenant compte de leur impact à court, moyen et long terme, sur l’environnement, les conditions sociales et l’éthique, pour le comité de l’USL il a été difficile de rester inactif, pour une votation qui touchait de plein fouet le budget de nombreuses associations membres quelle soient sportives, culturelles ou sociales.

 

Evolution sans ou / versus révolution ? A quand une grande salle ?  A quand une Maison des associations ?

 

Malgré le fait que l’USL a été invitée avec d’autres associations par le Municipal en charge de la Sécurité sociale et l’environnement à participer aux réflexions concernant la réponse à plusieurs interventions parlementaires au sein du conseil communal, y compris  la motion de M. Gilles Meystre membre de notre comité élargi, la réponse aux demandes « Maison des associations & Construction d’une grande salle répondant aux besoins des sociétés locales » continue à se faire attendre.

 

Comme la patience fond telle la neige hivernale, il nous est  impossible de penser que la Municipalité pourra rester insensible à la demande des associations, partenaires incontournables dans le processus de re-évolution et transformation inscrite dans l’agenda 21. Surtout, en 2011, année européenne du bénévolat.

Que les efforts et réussites de vos différents projets se poursuivent tout au long de l’année 2011, sont les meilleurs vœux pour vous et vos familles.

 

Pour le Comité USL :

Bertrand Sonnay, président

Mariela Muri-Guirales, vice-présidente